presentation missions
actualite contact




 

 

C'est la galère pour se garer
près du zoo :
lire cet article du Parisien
du 14 avril 2014.

 

Avril 2014

Réouverture du Zoo dans le Bois de Vincennes

Près de 2 millions annuel de visiteurs attendus…. mais pas de parking !

Après plusieurs années de chantier et 160 millions d'euros de travaux, la gestion du stationnement des visiteurs du zoo n'a pas été étudiée et prévue !!! Ainsi, les allées du bois et les rues des villes riveraines vont s'engorger davantage… et aux moments de la foire du Trône ou des cirques, cela engendra un paroxysme de bouchons et de pollutions !

…certainement que la Mairie de Paris et le Muséum pensaient que les visiteurs allaient venir en Tram ou en Vélib' … pas évident quand on vient en famille de banlieue ou de province… car étant donné la qualité du nouveau Zoo, sa renommée va dépasser le périphérique Parisien !

"Une nouvelle espèce de Zoo" interdit aux espèces de visiteurs éloignés !

La ville de Paris prétexte maintenant ne pas avoir souhaité créer de nouvelles places de parking en raison des objectifs de diminution de la circulation et de stationnement fixés par la Charte d’aménagement du bois de Vincennes…tiens … pour une fois la mairie de Paris souhaite appliquer la Charte !!!

En attendant d'avoir trouvé une place pour votre voiture et pour patienter dans les bouchons, rêvez en consultant le site du zoo : Parczoologiquedeparis.fr



 

Février 2013

Aire d’accueil des gens du voyage dans le bois…

Le Conseil de Paris a voté le projet :
…à l’extrémité Est du Bois !

Si le Maire de Paris respecte enfin la loi en créant une aire d’accueil pour les gens du voyage, il ne respecte pas :

- la Charte d’aménagement du Bois de Vincennes, qu’il a signé en 2009, dont le premier objectif est de « Réhabiliter les paysages et restaurer les milieux naturels » ... et non d’implanter des caravanes !

- la loi qui précise qu’une commune qui accueille des gens du voyage doit faciliter la scolarisation, la socialisation et l’accès aux soins…avec cet emplacement ils seront à plusieurs kilomètres des installations parisiennes…

Une fois plus, la Mairie de Paris repousse les problèmes loin de ses électeurs !


Janvier 2012

Val de Marne Le magazine du Conseil général

Interview de Pierre-Yves Masson.
Président de l’Association de défense du bois de Vincennes.

« Nous souhaitons sensibiliser les riverains à la protection Du bois de Vincennes. Certains ont tenté d’en diminuer la superficie. Aujourd’hui, on prend conscience que nous avons très peu de forêts autour de Paris. Peut-on imaginer une ville sans espaces verts ? Il n’y a qu’à voir l’engouement des promeneurs le dimanche le long des allées pour bien mesurer leur attachement. Je demande au président du Conseil général d’être vigilant sur des initiatives qui pourraient réduire l’espace du bois de Vincennes. Certaines attributions, liées à la signature de conventions entre des entreprises et la ville de Paris, ne pourraient-elles pas être revues et donner lieu à une autre utilisation des espaces ? »


 

9 avril 2011

Le Parisien : La Foire du Trône n’amuse pas Charenton

la parisen Article du Parisien : "A partir d’aujourd’hui et pendant huit semaines, les habitants vont devoir subir les nuisances des 100 000 véhicules attendus pour la plus grande fête foraine de France."

Interview de Jean-Marie Brétillon, maire UMP de Charenton-le-Pont.
Et Pierre-Yves Masson, président de l’Adriv, prônant l’interdiction de l’accès à la Foire du Trône aux voitures.

Lire la suite ICI


22 février 2010

...biodiversité ?

La mairie de Paris lance son plan de biodiversité végétale et animale.

Le Bois de Vincennes va être un site pilote… la pelouse de Reuilly sera-t-elle enfin reboisée pour favoriser la biodiversité ?!

A moins que ce plan soit traité de la même façon que la Charte des Bois… que le Maire de Paris a signé… et ne respecte pas !


Lire les articles


 

4 avril 2009

...et retour de la violence

Dès sa première journée d’ouverture la Foire et ses abords ont connu la violence : port d’armes, bagarres. Plus de 5 policiers blessés (dont une femme grièvement) et une vingtaine d’interpellations.

Cette foire n’a vraiment pas sa place dans ce lieu de promenade et de détente que devrait être le Bois de Vincennes…
Il va falloir combien de blessés et de morts pour qu’enfin Bertrand Delanoë trouve un lieu plus adapté à cette foire ?

3 avril - 1er juin 2009

Retour de la foire du Trône

Voici le retour de la Foire et de ses nuisances pour 8 semaines ½… sans compter les semaines d’installations et de désinstallations !

Souhaitons que M. Delanoë, sous la pression des forains, ne rallonge pas, comme par le passé, la durée de cette occupation du Bois…


Collection Automne Hiver 2008/2009

La "Pelouse" de Reuilly maintenant inaccessible 9 mois sur 12

Dans la lignée des actualités précédentes, Bertrand Delanoë respecte de moins en moins l’environnement : les cirques s’installent cette année, dans le Bois, un mois plus tôt que par le passé ! La "Pelouse" de Reuilly est maintenant inaccessible 9 mois sur 12 !


19 avril 2008 :

Une semaine de nuisances supplémentaire !

Décidemment, Bertrand Delanoë ne respecte pas ses engagements (Cf. actualité précédente) et n’a que faire de la protection de l’environnement et du développement durable… Il vient d’offrir aux forains une semaine de FOIRE de plus ! Il prive les Franciliens, une semaine de plus, du dernier poumon vert de l'Est parisien. La " Pelouse " de Reuilly et le Bois vont être encore un peu plus fragilisés. Nuisances, pollutions, bouchons, violences vont se poursuivre une semaine de plus. Les intérêts économiques et petits arrangements de Bertrand Delanoë passent avant !


Mars 2008 :

Encore la foire !

La « Pelouse » de Reuilly va être encore occupée et le Bois détérioré.

A une époque où l'environnement est devenu une cause essentielle, comprise
et voulue par tous, seul le Maire de Paris, en contradiction avec ses idées
et la « Charte d'aménagement du Bois de Vincennes » qu'il a signée... laisse
un peu plus notre environnement se détériorer.


Novembre 2007 :

Insécurité : Charenton victime de la Foire du Trône

Les chiffres sur l’insécurité viennent d’être publiés.

Ceux de Charenton sont largement supérieurs à la moyenne départementale en raison de la très forte augmentation de la délinquance, chaque année, pendant la Foire du Trône.

Merci Monsieur Delanoë !




 

Octobre - décembre 2007 :

Une piste cyclable le long du Bois

A l’initiative de la ville de Paris et en accord avec Charenton, une nouvelle piste cyclable est en construction en lisière du bois.

En longeant l’avenue de Gravelle, elle ira de la Porte de Charenton jusqu’à Saint Maurice et possédera un revêtement écologique à base de liant végétal.

Merci Messieurs les Maires !





Lire un article publié
dans le Parisien du
16 avril 2007

Lire un Communiqué des Mairies de Charenton et St Maurice

Embouteillages,
anarchie automobile,
insécurité piétonne et pollution...
...les réjouissances complémentaires et gratuites de la Foire du Trône !

Avril 2007 :

Foire du Trône

Une fois de plus la Foire du Trône a été le théâtre de bagarres qui le 9 avril ont trouvé une issue dramatique avec la mort d’un policier.

L’ADRIV présente ses condoléances à sa famille et demande la FERMETURE DEFINITIVE de cette manifestation sur la Pelouse de Reuilly.

Celle-ci, une fois reboisée, pourra enfin redevenir un lieu de nature, de tranquillité et de détente pour tous.

 

 

 

 


Janvier 2007 :

La « pelouse » de Reuilly bientôt libérée ?

Le projet d’un nouvel espace hors du Bois de Vincennes pour la Foire du Trône et les cirques avance...

Il a fait l’objet d’une étude de l’APUR, l’atelier d’urbanisme de la Ville de Paris, et est présenté au Pavillon de l’Arsenal à Paris (21, boulevard Morland 75004 Paris).

L’ADRIV réagie très positivement à cette avancée … qui, souhaitons-le, ne restera pas dans les cartons !





Après le salon de l’auto,
la Mairie de Paris organise
le salon du bus sur la
pelouse de Reuilly !



Hiver 2006-2007 :

La « pelouse » de Reuilly – Bois de Vincennes – et ses abords servent encore une fois de parking pour les activités foraines qui s’y déroulent...

Ceci est en contradiction et opposition complète avec,
- la Charte des Bois que Monsieur DELANOE a signée en 2003,
- sa politique et celle de ceux qui le soutiennent ou qui l’ont élu.

Cette dérive nous amène à nous poser plusieurs questions :

- quelle sécurité est offerte aux parents et enfants qui viennent se promener sur la « pelouse » et qui se retrouvent sur un parking ?

- est-ce vraiment le rôle du bois de Vincennes de servir de lieu de stationnement ? De plus cette décision est en complète contradiction avec la charte d’aménagement durable du bois de Vincennes que Monsieur DELANOE a signée en 2003. Un des quatre axes majeurs pour structurer ce projet ambitieux d'aménagement durable des bois étant « - forte diminution de la pression de la circulation automobile,». Nous ne pensons pas qu’ouvrir de nouveaux parkings dans le bois de Vincennes soit la réponse la mieux adaptée…

Attention les élections approchent...



Pelouse de Reuilly :
enfin une solution ?



Août 2006 :

Un nouvel espace hors du Bois de Vincennes pour la Foire du Trône
et les cirques ?

Le Conseil de Paris de juin 2006 a adopté un amendement au Plan Local d’Urbanisme pour qu’un terrain de plusieurs hectares soit aménagé au sud du boulevard Poniatowski, entre l’échangeur de la porte de Bercy et les voies ferrées.

Ce site est très bien desservi par les transports en commun, comporte des parkings, et de plus, est relativement à l’écart des habitations.

Les nombreuses années de mobilisation de l’ADRIV et de ses partenaires devraient enfin aboutir pour que la Pelouse de Reuilly et le Bois de Vincennes redevienne un lieu de nature et de détente.

Restons vigilants et espérons que la Mairie de Paris fasse avancer rapidement ce projet…






Article publié
dans le Parisien du
12 mai 2006


















(Photo MARLENE AWAAS/IP3 PRESS/MAXPPP.)
Le Parisien – 15 mai 2006

15 mai 2006 :

Les forains ont fait leur cirque

« ON est des forains, des professionnels de la fête, on n'est pas des casseurs ! » Juché sur son camion, l'homme au torse nu exhorte ses troupes à se tenir tranquilles. En vain... Les 3 000 forains et gens du cirque qui ont manifesté hier à Paris n'ont pas fait dans la dentelle.

Eux qui entendaient notamment protester contre leur éviction des centres-villes* n'ont pas dû rassurer les habitants, ni même les élus. En début d'après-midi, les riverains ont d'abord assisté incrédules à un affrontement musclé avec les forces de l'ordre sur le boulevard Poniatowski (XII e). Barres de fer contre gaz lacrymogènes, les manifestants se sont finalement frayé un chemin, incendiant au passage une camionnette. C'est alors un cortège sous tension et peu encadré par des policiers débordés qui s'est élancé vers la place de la Bastille. « On est rejeté de partout, on nous met sur des terrains plein de boue où personne ne veut aller. Dernièrement, à Nîmes, nous avons été obligés de prendre de force les emplacements qui nous étaient autrefois réservés pour poser nos manèges », déplore Pierre Julien, venu pour l'occasion depuis Toulouse.
Barres de fer contre gaz lacrymogènes Face à la pression, une délégation a été reçue à l'Assemblée nationale, alors que le reste de la troupe attendait sagement à Bastille. Il faut dire que les principaux axes - dont ceux menant à la place de la Concorde - avaient été bloqués par les gendarmes mobiles. C'est sur le chemin du retour vers la Foire du Trône que les principaux incidents ont éclaté. Un automobiliste qui tentait de forcer le passage a été frappé et son véhicule vandalisé sur l'avenue Daumesnil. « Ils m'ont mal parlé et quand je suis descendu de la voiture pour m'expliquer, la situation s'est envenimée, explique ce réparateur d'ascenseurs de 24 ans. J'ai reçu des coups de bâton et ils m'ont aspergé de gaz lacrymogène. Je ne savais pas qu'il s'agissait de forains ; la prochaine fois, je serai au courant. » Quelques dizaines de mètres plus loin, place Félix-Eboué (XIIe), les manifestants ont allumé d'immenses feux avec des poubelles et divers matériaux. On en aurait presque oublié leurs revendications. Reçus par des représentants, des groupes UMP, UDF et PS, les trois délégations ont demandé en priorité une baisse des taxes prélevées pour le stationnement des caravanes et d'être acceptés sur les places publiques en centre-ville. « La gauche et la droite nous baladent depuis longtemps, conclut Fabrice Degousée, forain de la cinquième génération. Mais j'espère que cette fois-ci ils vont nous écouter, surtout les écolos, sinon on sera plus nombreux la prochaine fois. »

* La circulation des convois forains va être améliorée, les arrêtés interministériels ayant été signés, a déclaré hier soir Nicolas Sarkozy. Selon le ministre de l'Intérieur, les autres revendications, portant sur les lieux d'implantation, les facilités d'embauche et la perspective d'une taxe sur les caravanes sont actuellement examinées.

Frédéric Gouaillard.
Le Parisien , vendredi 12 mai 2006


Foire du Trône

Le coup de force des forains

Près de deux cent forains ont enlevé de force les barrières coupant le passage aux voitures.



(Photo LP/O.C.)
Le Parisien – 8 avril 2006


Lire l’interview du Président de l’ADRIV
publiée dans Le Parisien du 8 avril 2006


Retrouvez les photos et les conséquences du « Coup de force des forains » sur le site des Verts de Paris 12ème

7 avril 2006 :

Dégradation, brutalité, vol, non respect des règlements et des lois, etc. … les Forains ont montré, une fois de plus, un visage bien réel … peu compatible avec l’image d’accueil, de convivialité et de fête qu’ils veulent donner à leur « Foire du Trône »…

En ré ouvrant, de force et de façon illégale, à la circulation automobile des voies réservées à la promenade dans le Bois, ils prennent le risque d’augmenter l’anarchie automobile….de voir un enfant passer sous les roues de véhicules… d’en supporter les conséquences morales et judicaires …et de discréditer un peu plus leur FOIRE !

L’ADRIV est prête à se porter Partie Civile.
Les autorités Parisiennes (Préfecture et Municipalité) se doivent de rétablir l’ordre et le droit et d’appliquer « Le Principe de Précaution » … dans le cas contraire, elles aussi, se verraient complices et responsables de faits délictueux !


Foire du Trône :

Une fois de plus M. DELANOE ne tient pas ses promesses !

Ce dernier avait promis que les routes du Bois, réservées en tant normal aux piétons et vélos, ne serviraient plus de parking pendant la Foire du Trône. Elles sont finalement ouvertes à la circulation et génèrent, une fois de plus, de graves nuisances.

Faut-il attendre qu'un enfant passe sous les roues d'un véhicule pour que cela cesse ?

Où en est votre application du « Principe de Précaution » Monsieur Le Maire ? Attention les élections municipales approchent.


Prostitution :


La Police Nationale se mobilise en enlevant et verbalisant les camionnettes des prostituées… enfin !

Action et mobilisation à poursuivre pour lutter contre l'esclavage humain.